leonard

DEFILE LEONARD - PRINTEMPS ETE 2008

Publié le 4 octobre 2007, 16:18

Il est 11h00 ce matin lorsque je pénètre dans l'enceinte très surveillée du Carrousel en évitant la longue file d'attente.

  • Sommaire

leonard



Ayant opté pour un look des plus sobres (LittleBig-Givenchy-Gucci) et tendant mes 3 invitations de manière impatientée, on m'ouvre les portes le plus aisément du monde (après 3 jours d'entrainement on commence à comprendre comment fonctionnent les choses). Je ne fais pas non plus la queue pour entrer salle Delorme où a lieu le show Léonard.

Les cravates rouges font leur travail, imperturbables, même si c'est Marie Christiane Marek qui râle parce que sa place en front row n'est pas celle qu'elle voulait (il y en a qui se battent pour être devant, mais le must c'est de choisir sa place au premier rang!)... On me place en troisième rang (sur sept). Je suis aux anges. Les sièges se remplissent lentement, et je me concentre sur la scène du show.

Très grande et très spacieuse, elle laisse présager un défilé dans les règles de l'art, Léonard n'étant pas une maison débutante dans la sphère de la mode... D'ailleurs les lumières s'estompent et les rédactrices cessent leurs bavardages incessants. Dès les premières notes de la bande son, c'est une débauche de couleurs vives qui entre en scène sur une série de tenues parmi lesquelles on note une combi-sarouel en jersey aux imprimés pshychédéliques, motifs chers à la maison. Robes amples, tuniques, micro-combinaison, manteau court taille haute, sandales plates au milieu de vertigineuse platform shoes constituent l'ensemble de ce vestiaire très estival.

On ne se lasse pas des maillots une pièce à taille haute ceinturés d'une écharpe ton sur ton, accessoirisés d'énormes prochettes.... très chic! Puis c'est une série de robes de mousseline couleur lie de vin qui met l'accent sur un côté vestale chic façon années 70, style qui prévaudra l'été prochain, dans un courant général de parfum de seventies... Le show s'achèvera avec une explosion de tenues où le jaune poussin à la part belle mêlant le violet aux autres teintes chatoyantes pour le plus grand plaisir des invités.

Un défilé et une collection réussis, qui marquent un désir de la part de Léonard qui s'affirme ainsi comme un acteur majeur le la scène mode parisienne!

 

Frescobol Carioca

Frescobol Carioca

Frescobol Carioca