ungaroah08

DEFILE EMANUEL UNGARO - HIVER08 - PARIS

Publié le 28 février 2008, 06:00

L'un des événements de cette semaine parisienne de la mode que le défilé d'Emanuel Ungaro. La maison présente en effet la première collection réalisée par le jeune Esteban Cortazar.

  • Sommaire

ungaroah08



Tout le monde est donc là pour voir, juger, apprécier le travail du nouveau directeur de la création.

Un podium végétal s'il en est avec une sculpture aerienne de bambous créant une jungle minimaliste et chic. Une musique pleine de douceur où l'on devine le bruit de l'eau, le chant des oiseaux. Une collection nature, qui s'imprègne de l'air du temps. Le flou, un des codes de la maison est ici poussé à son paroxysme. On assiste à un ballet incessant de robes soyeuses et vaporeuses, jouant sur les drapés et la fluidité.

Les épaules, les cols, comme dans les autres présentations de cette semaine sont mis en valeur. On revient véritablement sur le haut de la silhouette pour l'hiver 2008-09 alors que le bas avait été privilégié ces dernières saisons. Esteban Cortazar joue sur les transparences, intègre les lacets à ces robes qui se déclinent dans une palette très poudrée, du rose au violet en passant par un pastel grisé.

Le pull se fait robe, son col surdimensionné, la manche des blouses et des manteaux devient bouffante, la sandale comme l'escarpin se porte haut et travaillé, les imprimés jouent la palette du bio chic, avec des galets ou des branches. On est loin des imprimés flamboyant présents ces dernières saisons chez Ungaro, et les couleurs comme le gris, fushia, blanc, mastic, ou ciel sur les robes du soir ne font que sublimer la silhouette, et rappellent que la femme Ungaro est avant tout une femme adulée.

La salle Le Notre se pare d'une douce lumière bleue, le final est là et regardant du côté de Suzy Menkes, du Herald Tribune, je m'aperçois que celle-ci applaudit. Comme le reste de la salle d'ailleurs. Mademoiselle Agnès, à qui j'ose demander son impression sur le show me répondra après un long silence : "Pas mal...". Hé bien pour moi ce sera "Très bien" !

A suivre demain : Léonard, Barbara Bui, Zucca, Celine

 

MATCHESFASHION.COM FR

MATCHESFASHION.COM FR

MATCHESFASHION.COM FR