milano-fw-men-hiver09-1

DEFILES HOMME HIVER 09 - MILAN

Publié le 19 janvier 2009, 06:00

Sous le signe de l'austérité...

  • Sommaire

Ce week-end de janvier 2009 résume bien l'esprit qui rêgne chez les créateurs Milanais pour la saison Hiver 09. S'ils se distinguent par leurs codes propres, Chrisopher Bailey pour Burberry Prorsum, Consuelo Castiglioni pour Marni, ou Milan Vukmirovic pour Trussardi 1911 signent des collections empreintes d'une certaine mélancolie.

Les temps sont durs même pour la mode, et le vestiaire s'en ressent. Le costume, pièce phare des shows, se déstructure, se mélange à des mailles, et définit des codes nouveaux à la silhouette masculine. En d'autres termes, le trader se retrouve sans le sou et mixe ses pièces symboliques avec des basiques...

milano-homme-maille


Jil Sander, Trussardi 1911, Burberry Prorsum

Le résultat est bien là. Les matières restent précieuses, on le voit chez Trussardi 1911, et les couleurs habillent audacieusement les tenues dans des camaïeux sombres de gris et de brun comme on le voit chez Prorsum, mais aussi chez Jil Sander qui n'oublie pas de jouer la carte des mélanges.

D'ailleurs Rick Owens pour Jil Sander a choisi d'ignorer cette crise dont on ne peut tristement plus se passer en présentant un show à contre courant où la rigueur, le luxe des pièces et des formes contraste avec la sobriété voulue par la plus grande partie des maisons. Une lueur d'espoir ?

milan-homme-pantalons


Trussardi 1911, Marni, Burberry Prorsum

Chez Prorsum, la question demeure : choisira-t-on un pantalon slim ou évasé ? les deux écoles offrent un résultat que l'on peut déjà apprécier dans la collection de ce printemps 2009, et l'on se plait à croire que cette tendance à libéraliser les coupes différentes durera. D'ailleurs le travail sur cette pièce majeure se poursuit à l'instar de celui initié par les créateurs chez la Femme au niveau de la veste. On a donc affaire au pantalon rapiécé, retroussé, raccourci, et même au legging... à prendre ou a laisser, on nous laisse le choix !

Enfin, que dire du duo milanais par excellence : Dolce & Gabbana, insouciants, délivrent une collection très particulière qui puise ses influences dans le cinéma italien de l'époque, de Rosselini à Fellini, du béret de l'après guerre aux velours moirés des vestes très ajustées. On reste sceptique face à ces pièces qui loin de représenter une valeur sûre resteront toutefois un must qui n'échapera pas au aficionados de la marque.

milano-homme-hiver09-dolce&gabbana


Dolce & Gabbana

A suivre

 

MATCHESFASHION.COM FR

MATCHESFASHION.COM FR

MATCHESFASHION.COM FR