four seasons prague hôtel

Délices à l'italienne au Four Seasons de Prague

Publié le 24 février 2010, 15:09

Découverte voluptueuse du nouveau menu Mamma Mia au restaurant Allegro du Four Seasons Hotel de Prague.

  • Sommaire

Faisons un rêve... Fermez les yeux.

Vous êtes au coeur de Prague, ville mystérieuse, mystique, la cité des alchimistes et des magiciens, un lieu au romantisme renversant.

Imaginez après avoir embrassé votre moitié sur le pont Charles, le pont qui porte bonheur aux amoureux, à la tombée de la nuit, vous souhaitez vous offrir une pause gourmande dans un délicieux écrin.

Vous poussez alors la porte de l'hôtel Four Seasons à quelques encablures du pont mythique.

Ouvrez les yeux et admirez la vue sur une carte postale qui a fait le tour du monde : Le château de Prague et sa colline.

Autour de vous, un lieu hors du temps où les touristes se mêlent à la crème de la crème locale.

Face à un tel spectacle, vos sens en émoi exigent le meilleur.

Et vous l'obtenez, L'Allegro est le seul restaurant étoilé de Prague, une oasis de gastronomie.

Pour accompagner l'ambiance ténébreuse et romantique de cette journée, le chef Andrea Accordi, italien d'origine, vous a concocté un menu nostalgique et voluptueux, le menu Mamma Mia.

Un succulent repas constitué des plats et desserts qu'il affectionnait particulièrement enfant, des recettes qu'il tient de sa mère, Teresa Accordi, des spécialités de la région de la Vénétie.

four seasons prague allegro restaurant prague etoile 003



L'accueil est divin, on vous propose une coupe de champagne, c'est évident, ce sera la boisson officielle de votre soirée.

Votre entrée en matière : une dégustation de jambon Culatello, pancetta, lard de montagne et saucisson servie avec des tigelles et gnocchis frits vous en redemandez, on vous comprend mais gardez vous donc pour la suite.

Vous ne regrettez pas d'avoir cédé, le poisson que l'on vous offre est d'une douceur exceptionnelle, et pour cause il est cuit plusieurs heures dans du lait, un délice aux herbes très parfumées.

Bien que la faim vous ait déjà presque complètement quitté, le risotto au tastasal (la farce du salami) convoque sans délai votre gourmandise. Il vous en faut encore. Encore. Encore.

Lorsque arrive le pot-au-feu italien: bœuf, poulet, tête de veau, langue de veau, saucisson à cuire, servi avec des lentilles vous avez l'eau à la bouche comme si le repas ne faisait que commencer. Une merveille.

Vous avez envie de déclarer forfait. Vous êtes bluffé par ce repas digne de l'empereur Rodolphe. Mais impossible de passer à côté de la farandole de desserts : Tiramisu bien sûr, mais aussi panna cotta à la clémentine, divine, beignets aux raisins, sabayon au rhum, riz à la vanille, glace à la fleur de lait, difficile de savoir où donner de la tête, ou plutôt de la cuillère.

Vous pensiez vous arrêter là ?
Mais avec l'infusion que vous avez commandée pour rester encore un peu dans ce cocon où vous vous sentez si bien, on vous sert de somptueuses bouchées sucrées : truffes, chocolats, gâteaux, en miniatures irrésistibles, après tout quel mal y a-t-il à céder à la tentation ?

Heureusement vous avez eu la présence d'esprit de réserver une chambre. Vous n'avez que quelques mètres à faire pour plonger dans un rêve, un vrai cette fois.

Site officiel du restaurant et de l'hôtel

 

Frescobol Carioca

Frescobol Carioca

Frescobol Carioca