Mademoiselle Privé - Saatchi Gallery

Mademoiselle Privé - Saatchi Gallery

Publié le 13 octobre 2015, 18:59

London Calling !

  • Sommaire

La mode est aux expositions dans la Mode ces temps-ci. En témoignent mains exemples comme Dans L’Oeil du Flâneur de la maison Hermès à Paris, Louis Vuitton Series 3 à Londres, ou No Longer/Not Yet à Shanghai.

Celle qui nous intéresse aujourd'hui est Mademoiselle Privé organisée par CHANEL, et ouverte le 12 octobre 2015 à la Saatchi Gallery en grande pompe par Karl Lagerfeld accompagné des habituelles Julianne Moore, Cara Delevingne, et autres Lily Rose Depp chaperonnée par sa mère Vanessa Paradis.

Passé le vernissage réservé aux happy-few dans le décor d'un club british old school avec billard et tables de jeu recréé pour l'occasion dans les étages de la galerie, place à l'exposition elle-même qui attirait déjà du monde pour sa première journée, au vu des files d'attentes à l'extérieur, mais également à l'intérieur, certaines salles ne pouvant accueillir que peu de visiteurs à la fois.

Le parcours, classique, se veut comme "un voyage aux sources de la création de CHANEL, inspiré de la personnalité charismatique et de l'esprit irrévérencieux de Mademoiselle Chanel et de Karl Lagerfeld".

Mademoiselle Privé - Saatchi Gallery



Dans les faits, on traverse les époques au gré des salles, des débuts de Mademoiselle dans son magasin de chapeaux à ses ateliers de Haute Couture de Paris, pour découvrir ensuite l'univers du parfum Chanel N°5 et de la joaillerie, au travers de rappels savamment distillés tout au long du parcours à la fameuse collection Bijoux de Diamants de 1932.

Mademoiselle Privé - Saatchi Gallery



Le badaud s'émerveille, mais on se demande s'il comprend tout ce parcours qui en dit au final si peu sur le pourquoi des choses. Il faut à mon sens un certain bagage culturel sur la maison pour appréhender la mise en scène de ses codes, et on en vient à se demander quel est le but, pour CHANEL comme pour les autres acteurs du Luxe, de monter de telles expositions...

Mademoiselle Privé - Saatchi Gallery



Le parcours se poursuit par un passage dans la salle mettant en avant les portraits réalisés par de Karl Lagerfeld. La séance photo rassemblait notamment Kristen Stewart, Lily-Rose Depp, Vanessa Paradis, Keira Knightley, Stella Tennant et Julianne Moore toutes en bijoux. Attenante à cette salle, une alcôve montre sur grand écran le dialogue imaginaire amusant entre Lagerfeld et Mademoiselle, impeccablement incarnée par Géraldine Chaplin, qui le réprimande sur son travail chez CHANEL.

Mademoiselle Privé - Saatchi Gallery



Les robes de Haute Couture exposées en disent trop peu, mais cela ne pose pas de problème aux visiteurs qui s'appliquent plus à capter la meilleure photo possible sur leur smartphone plutôt que de se concentrer sur la création... Deux ateliers, par les belles maisons Lesage et Lemarié, complètent le tout pour qui voudrait s'attarder un peu sur le savoir-faire emblématique de la marque.

Mademoiselle Privé - Saatchi Gallery



La boutique, au lieu de mettre en avant l'exposition au travers d'une sélection pensée pour l'occasion, recense surtout les livres édités autour de CHANEL, mais rien de plus. Le petit plus se trouve bien entendu à la sortie, où l'on se voit remettre le fameux shopping-bag en toile estampillé CHANEL, contenant le poster de l'exposition, qui fait se retourner bien des têtes dans Londres.

Mademoiselle Privé - Saatchi Gallery



Ayant visité pratiquement toutes les expositions montées ces derniers mois par les marques de Luxe, et reçu un poster en cadeau à chaque sortie (inutile, mais merci), il apparaît de mon point de vue que la volonté réelle, au delà d'un aspect strictement culturel, est plutôt orientée marketing. Tous les ingrédients sont en effet présents : choix d'un lieu emblématique, histoire de la maison au travers de mise en scène léchée, produits visibles et palpables, accès gratuit, "cadeau" à la sortie, et surtout, photos autorisées voire encouragées, appli interactive, et même un accès wifi gratuit pour l'occasion...

Il suffit de suivre sur Instagram le nombre de #mademoiselleprivé pour se rendre compte de l'impact d'une telle opération. Cependant, d'un point de vue marketing, je serais curieux de connaître le taux de transformation de visiteurs en acheteurs... Combien de ces passionnés pousseront ensuite la porte de la belle maison de la rue Cambon pour s'offrir plus qu'une promenade dans un univers rêvé ?

Du 13 octobre au 1er novembre 2015

Mademoiselle Privé
SAATCHI GALLERY
Duke of York's HQ
King's Road
London SW3 4RY


mademoiselleprive.chanel.com

 

Mr Porter UK

Mr Porter UK

Mr Porter UK