Gucci - Spring Summer 2018

Gucci - Spring Summer 2018

Publié le 21 septembre 2017, 11:06

Milan Fashion Week

  • Sommaire

Retour en image sur le défilé Gucci pour le Printemps Été 2018.

Afin d'illustrer le point de vue d'Alessandro Michele, la maison a publié ce qui suit :

"La création est un acte poétique. Un processus éruptif qui émerge d’un noyau magmatique peuplé d’urgences, de fantômes et de désirs. Un tourbillon où le flux de l’être se densifie pour engendrer de nouvelles significations. Une explosion où des forces vitales autrefois piégées sont finalement libérées.

Un acte si révolutionnaire provoque des glissements de terrain. Il fait sauter les encroûtements de la tradition, dénature ce qui semble consolidé, suscite des déplacements et des questionnements. En ce sens, l’acte de création, comme le dirait Deleuze, est aussi et avant tout un acte de résistance.

La collection incarne cet exercice de résistance. Chaque vêtement vibre d’une tension intellectuelle qui résiste à l’homologation dans une révolte contre la fixité et pour le droit inaliénable à la différence. Comme l’affirmait Camus, la révolte conteste l’existant au nom de ce qui manque et aurait pu être. A cet égard, la mise en jeu est le défi du possible.

Il faut donc résister. D’abord à l’accélération et à son râle obsessionnel qui risque de briser la vie. Résister au mantra de la vitesse qui mène violemment à la perte de soi-même. Résister à l’illusion de la nouveauté à tout prix. La stratégie à adopter n’est pas simple. Elle exige le courage de s’attarder lentement, de prendre soin de soi, de s’en remettre, en inspirant profondément et avec grâce, à une histoire à creuser en profondeur. C’est ce que fait la collection, non pas en tournant la page, mais en s’inscrivant avec acharnement dans une narration qui se consolide dans la lenteur.

Résister avec force. Résister à la nuit du monde évoquée par Heidegger. Résister à l’obscurité qui étouffe les différences, au conformisme qui, tel un despote, annihile un devenir multiple. Résister à tout ce qui se ressemble et qui condamne. En revanche, évoquer la possibilité de nous définir comme d’irréductibles singularités, des identités évolutives qui se rebellent contre les catégories fixées, les classifications et les limites fatales. En ce sens, ce qui est produit est un hymne joyeux à l’autodétermination. C’est la célébration de la liberté de disposer de son propre corps et de sa propre vie. Une invitation à être soi-même : la seule vraie transgression capable de nous rapprocher du bonheur.

Dans ce contexte, Gucci propose une phénoménologie de l’esprit dissident. Une carte de signes pour apprendre à habiter le monde avec poésie, en surpassant ses contingences et sa monotonie uniformisante."

gucci.com

Images :

 

Mr Porter UK

Mr Porter UK

Mr Porter UK