Venise Simplon Orient Express

Venise Simplon Orient Express

Publié le 20 octobre 2012, 09:00

En voiture !

  • Sommaire

Traverser l'Europe en à bord du Venise Simplon Orient Express est pour certain une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie. Et quelle expérience !!

Rien de tel d'ailleurs que de la tenter à contre courant sur le chemin du retour, de Venise à Paris, après quelques jours entre repos au Cipriani et découverte de la ville... C'est ainsi qu'un matin, on embarque avec une poignée d'heureux privilégiés à bord du Shirley, élégante navette privée de l'hôtel, en direction de la Gare Santa Lucia.

Venise Simplon Orient Express



Le jour se lève sur la Sérénissime dans une brume traversée par les rayons d'un soleil pâle, faisant chatoyer les façades des palais et les dômes des églises. Une belle façon de quitter Venise, à l'heure où les canaux encombrés de bateaux donnent un aperçu du quotidien des vénitiens...

Venise Simplon Orient Express



La gare de Santa Lucia fourmille d'activité, chaque quai déversant des flots de touristes venus de toute l'Europe. A l'écart, un espace est dédié à l'accueil des voyageurs. Manteaux de fourrures, valises monogrammées, lunettes noires, le ton est donné.

Venise Simplon Orient Express



Laissant nos bagages aux préposés, on est conduit à notre voiture, tandis qu'un jeune chef de bord nous accueille à la porte face aux badauds admiratifs qui descendent de leur train. Les hôtes chanceux du VSOE se photographient à la porte, et en voiture ! A bord, on découvre sa cabine avec une coupe de champagne, tandis que le train s’ébranle et quitte la gare pour une traversée de la mer en direction des terres. Un dernier regard à Venise brillant sous le soleil, et nous voilà déjà de retour sur la terre ferme.

Venise Simplon Orient Express



Tandis que le commandant appelle le premier service au restaurant, nous nous installons au bar pour se mettre dans l’ambiance avec un cocktail tandis que la campagne lombarde défile au dehors. Le pianiste joue un air jazzy des plus délicieux, quelques passagers conversent tandis que d’autre lisent les quotidiens internationaux. Il faut dire que tout outil de type téléphone ou tablette sont à peine tolérés, et ce n’est pas pour nous déplaire.

Venise Simplon Orient Express



A l’heure du déjeuner, on s’installe dans l’une des trois voitures restaurant au décor particulier. L’Oriental et ses laques d’inspiration chinoise, le Côte d’Azur et sa décoration réalisée par René Lalique, ou L’Etoile du Nord dans un style plus classique donnant la part belle aux ouvrages de marqueterie. Là, on se laissera tenter par le menu tandis que les premiers sommets font leur apparition autour.

Venise Simplon Orient Express



L’après midi est dédié au farniente, dans le confort douillet de notre cabine. On prend le temps d’observer le paysage de forêts, les châteaux apparaissant ça et là au détour d’une colline, et on envoie quelques cartes, le train possédant son propre service de poste… 17h, Tea Time en cabine. Thé anglais, scones et tartelettes, composent un assortiment de choix, tandis que le commandant de bord détaille la soirée à venir.

Venise Simplon Orient Express



Après une pause à Innsbruck pour se dégourdir les jambes, et tandis que le soir tombe au dehors, on se prépare pour la suite. Car si la journée est dédiée à la détente et le soir est l’occasion de se plonger dans un passé qui prend vie dans le décor de ce train unique au monde. Robes longues, bijoux scintillants, smoking ou costume, tenues rétro tirées d’une malle sorties des années folles, les passagers semblent rivaliser de bon goût, et tout le monde se retrouve au Bar.

Venise Simplon Orient Express



Tandis que le piano égrène ses notes avec entrain, le chef barman et son shaker font ressurgir les recettes de cocktails les plus célèbres de l’histoire, d’un vénérable Tom Collins à un incontournable Manhattan, créé pour la petite histoire en 1874 au Manhattan Club de New York pour Lady Churchill… On s’admire, les conversations s’engagent, les rires fusent, et tout le monde semble heureux d’être là, hors du temps, alors que le train poursuit sa route au bord du lac de Zurich.

Venise Simplon Orient Express



Le dîner est l’occasion de tester le menu imaginé par les chefs français à bord, qui évolue au gré des saisons et du marché… Ce soir là, Paillard de saumon roulé aux feuilles d’épinards et son tartare sur une galette d’aubergines, suivi d’un filet de bœuf en salaison à l’aneth, aux baies de genièvre et de coriandre, présenté en carpaccio et en médaillon rôti, et pour finir, après un plateau de fromages divins, les fines feuilles au cacao et la chibouste de chocolat blanc… Un régal !!

Venise Simplon Orient Express



Après un dernier verre au bar où certains semblent décidés à s’amuser encore longtemps sur les airs du pianiste, nous retrouvons notre cabine qui a revêtu ses habits de nuit, En un rien de temps, l’élégante cabine de jour s’est en effet métamorphosée en chambre à coucher disposant même de son petit espace dédié à la toilette. Literie monogrammée, peignoirs et chaussons brodés au fil d’or, petite boîte de pastilles digestives de la confiserie Leone, porte livres et liseuse murale, chaque élément contribue à un confort d’exception.

Venise Simplon Orient Express



C’est bercé par le léger roulis du wagon que l’on se laisse emporter dans les bras de Morphée pour se réveiller au petit matin à Paris, où après un léger petit déjeuner servi en cabine, on quitte presque à regrets ce train si parfait, tout en s’émerveillant de cette expérience magique.

www.orient-express.com

 

MATCHESFASHION.COM FR

MATCHESFASHION.COM FR

MATCHESFASHION.COM FR