A bord du Belmond Andean Explorer

A bord du Belmond Andean Explorer

Publié le 30 mars 2019, 22:35

Cuzco - Puno - Altiplano - Arequipa

  • Sommaire

Une bruine légère tombe sur Cuzco ce matin. Après un copieux petit déjeuner au restaurant Senzo du Belmond Palacio Nazarenas, on regagne notre suite surplombant le cloître pour fermer les valises et déjà il est temps de quitter ce havre paisible...

Mais alors que le chauffeur manœuvre dans les ruelles de la ville, on sent l'excitation monter : nous nous embarquons aujourd'hui pour un périple de 3 jours à travers les Andes, à bord du train le plus luxueux du Pérou, le Belmond Andean Explorer ! Belmond on le sait est le spécialiste en matière de trains de Luxe, de Paris à Venise, de Singapour à Bangkok, et dans bien d'autres destinations.

A bord du Belmond Andean Explorer



Si le Venise Simplon Orient Express reste la référence, avec ses voitures d'époque et son style old school, le Belmond Andean Explorer, bien que son décor suggère le contraire, est un train récent, lancé en 2017 par le groupe qui appartient désormais à LVMH. Les voitures, anciens wagons de la compagnie locale Peru Rail, ont été entièrement aménagées dans un style volontairement rétro, mais sans se départir du confort actuel. Voitures bar, voitures restaurant, voiture spa, voiture cuisine, deck extérieur à l'arrière du train, voitures couchettes, de la petite cabine aux lits superposés à la spacieuse suite, tous les éléments pour un voyage au long cours à travers les Andes sont ici réunis.

A bord du Belmond Andean Explorer



Pendant que le groom s'empare de nos bagages pour les installer en cabine, nous prenons place dans le bar, pour une coupe de champagne de bienvenue. A bord, tout est compris, excepté les soins au spa. Christopher Mendoza, le Train Manager délivre à l'ensemble des passagers un discours relatant le parcours du train, et les diverses haltes qui jalonneront ces trois jours de voyage haut en couleur. Avec 3 journées complètes et deux nuits à bord, l'itinéraire Peruvian Highlands est une invitation à prendre son temps, à redéfinir la notion même du voyage, à l'heure où le trajet doit être la partie la plus courte d'un périple millimétré...

A bord du Belmond Andean Explorer



Le train s'ébroue enfin et quitte la gare de Cuzco, et l'on se retrouve sur le deck, appareil photo en main pour immortaliser nos premiers moments à bord. Déjà le paysage change, à une vitesse qui nous surprendra sans cesse durant l'ensemble du trajet, qui nous mènera à Arequipa, via Puno et le Lac Titicaca. Puis on s'installe dans notre cabine, où tout semble avoir été pensé pour que chaque espace et recoin puisse être optimisé. chaque cabine est équipée d'une salle de bain avec douche et toilettes, garantissant à chacun intimité et confort.

A bord du Belmond Andean Explorer



A l'heure du déjeuner, qui se fait en mouvement, on prend place à la table qui nous a été attribuée, et tandis que l'on se régale de la cuisine du chef qui sera exceptionnelle tout au long du voyage, on admire le paysage. Les montagnes se suivent, tout comme les vallées; on longe ici une rivière, là des champs à perte de vue, là encore un lac, et quelques fermes isolées avec leurs cheptels de moutons ou leurs troupeaux de lamas... Après le déjeuner, première halte pour partir à la découverte de Raqch'i, une petite ville qui fut autre fois un grand centre de commerce pour les Incas, qui venaient ici y vendre le fruit de leurs récoltes. Ruines et influences catholiques espagnoles se mèlent pour créer une atmosphère aussi disparate et colorée que les tenues des habitants de ce bourg...

A bord du Belmond Andean Explorer



De retour à bord, le train reprend sa course, en direction de Puno, où nous arriverons à la nuit tombée. On se prépare pour la première soirée à bord, tandis qu'au bar les premières notes du piano à queue annoncent un apéritif jazzy. Pisco Sour ou champagne, chacun y trouvera son compte avant le dîner. Le Train Manager nous gratifie d'un nouveau discours en vue de la journée suivante, qui se déroulera sur le Lac Titicaca, puis place au dîner. L'ambiance est agréable, les langues se délient, et l'on fait connaissance avec les autres voyageurs, qui ont revêtu ce soir leurs plus beaux atours, train de luxe oblige. Après le dîner et avant de s'endormir dans notre cabine, un dernier verre sur le deck nous permet de voir les premières lumières de la ville au bord du lac. Puno est là, et il faut se coucher, la cabine ayant été préparée durant le dîner par notre groom.

A bord du Belmond Andean Explorer



Après une bonne nuit de sommeil, réveil à l'aurore pour aller voir le soleil se lever sur le Lac Titicaca. le Belmond Andean Explorer est maintenant immobile, face au lac, et le cappuccino du restaurant n'a rien à envier à celui d'un élégant caffe de Rome... à 9h, tout le monde prend place à bord du bateau privé qui navigue en direction des îles Uros, un archipel de 40 îles flottantes créées à base de totora, une variété de roseau. L'histoire raconte que le peuple vivant sur ces îles artificielles, aujourd'hui éteint, fuyant les guerriers incas, trouva refuge sur le lac, et y resta, vivant ainsi. Si aujourd'hui le tourisme est le principal moyen de survie de la population vivant sur ces îles, il n'en demeure pas moins qu'aller à la rencontre de ces autochtones et de leur mode de vie demeure une expérience unique.

A bord du Belmond Andean Explorer



On débarque ensuite sur l'île Taquile. Sous un soleil radieux, le lac se pare de bleus chatoyants. On prend plaisir à se promener au milieu de cette île vallonnée hors du temps, où il n'y a pas de voitures et où les moutons semblent être ici chez eux. Le déjeuner fait la part belle à la nature environnante, avec poisson du lac grillé et quinoa du potager. On s'octroie une sieste paisible sur de confortables bains de soleil, tandis que près de là quelques vieillards en tenue traditionnelles jouent une douce musique péruvienne à la flûte.

A bord du Belmond Andean Explorer



De retour à bord du train après cette journée riche en découverte, on se retrouve en voiture Bar pour la dernière soirée à bord. déjà le Belmond Andean Explorer a repris son chemin, laissant Puno dans le couchant. Nous débutons la plus longue partie du périple, qui ne s'achèvera que le lendemain, à Arequipa. Une nuit et une journée durant, le train sillonnera l'Altiplano, à une altitude constante de plus de 4 300 mètres. Certains passagers se retrancheront alors dans le confort de leur cabine, l'altitude n'étant pas des plus agréables...

A bord du Belmond Andean Explorer



Au petit matin, à 5h, le train est à l'arrêt. De part et d'autre, un lac. Au loin, les montagnes. Nous sommes à 4 600 mètres d'altitude. Les plus courageux sont sortis, ont gravi une petite colline où un brasero les attend. Et nous voilà, silencieux, dans l'attente d'un lever du soleil. Pas l'ombre d'une habitation à plusieurs kilomètres à la ronde. Le silence est religieux. Il règne alors entre les quelques voyageurs qui comme nous ont tenté cette petite aventure, une certaine complicité, un lien indicible : cette impression de nous trouver à un endroit et à un moment que l'on ne vit qu'une fois. Pas un bruit, pas un mouvement, et soudain, le voilà, le premier rayon du matin, la beauté du paysage alentour qui s'éveille, un oiseau qui prend son envol au dessus des eaux paisibles du lac, sous nos regards émerveillés et les clics de nos appareils photos qui immortalisent ce beau moment.

A bord du Belmond Andean Explorer



Après le petit déjeuner, on prend place sur le deck, pour admirer les montagnes, les volcans, les déserts et canyons qui s’enchaînent à une vitesse incroyable bien que nous ne roulions qu'à 35 km/h. Les premiers troupeaux de vigognes et d'alpagas déclenchent des cris d'admiration. Nous sommes au beau milieu de l'Altiplano, où personne ne vit, sous un ciel radieux, entourés de sommets majestueux dont certains culminent à plus de 6 000 mètres. Les paysages sont impressionnants, et le voyageur en prend littéralement plein la vue !

A bord du Belmond Andean Explorer



Après un dernier déjeuner à bord, on prépare nos valises, car l'arrivée est imminente. Au détour d'une montagne, les premières traces de vie font leur apparition, avec des champs, des fermes, des villages, puis une zone industrielle... Le rêve touche à sa fin. Une heure durant, à la vitesse d'un escargot, le train parcourt la banlieue d'Arequipa, pas franchement engageante. Les badauds semblent toujours apprécier la vue de ce train de légende et des élégants passagers que nous sommes, mais l'inverse est plus difficile après tant de beauté. Le souvenir de ce voyage sublime est bien présent, et c'est avec un pincement de cœur que l'on débarque de ce voyage enchanté en gare d'Arequipa sous les saluts de l'équipage,
"heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage".

Itinéraire Cuzco-Puno-Arequipa, Peruvuan Highlands, 3 jours/2 nuits
$4 300 pour deux en Cabine Twin
$5 000 pour deux en Suite
Les tarifs comprennent l'ensemble du voyage, les excursions, les repas et les boissons, alcool inclus.
Les soins au spa sont en sus


belmond.com

Découvrez l'intérieur du train en images :

 

Frescobol Carioca

TASCHEN

MATCHESFASHION.COM FR